​© 2019 by LES ATELIERS DU MONDE

VIA TROUBADOURS

Occitanie (France) / Khorassan (Iran)

Jan-Mari Carlotti (chant,guitare)

Hamid Khezri (chant, dôtars)

 

 

Les bardes bakhshis du Khorassan et les troubadours occitans ont ce point commun d'avoir puisé leur art principalement dans la poésie des contextes régionaux qui les ont vu naître et d'être reconnus comme des gens de lettres, des poètes. Il fallait ajouter à cela l'alchimie de la rencontre et la dose d'ouverture nécessaire pour qu'un poète troubadour du nom de Jan-Mari Carlotti et un barde du Khorassan appelé Hamid Khezri se retrouvent sur la même longueur d'onde. De cette rencontre, à l'occasion du cycle d'ateliers proposé par LAM à Toulouse en 2015, est né ce projet dans lequel les deux artistes explorent les jeux de dialogues possibles que leur offre la richesse de patrimoines musicaux et poétiques inestimables.

Ateliers-rencontres    

 

Samedi 21 et dimanche 22 mars 2015

10h-16h

Salle San Subra (Toulouse)

dans le cadre de la saison 2014-2015 de LAM

Concerts    

 

Jeudi 1er octobre 2015, 12h30

Salle du Sénéchal (Toulouse)

dans le cadre de la Pause musicale

Vendredi 2 octobre 2015, 20h30

La Mine Image (La Motte d'Aveillans)

Samedi 3 octobre 2015, 18h00

Eglise d'Amblagnieu (Porcieu-Amblagnieu)

Dimanche 4 octobre 2015

Musée de l'Ancien Evéché (Grenoble)

dans le cadre des Allées Chantent

 

Résidence

de

création et ateliers

JAVA

Danses et musiques savantes et populaires de la région de Java (Indonésie)

 

Spectacle

Avec Kadek Yulia Puspasari (Direction chorégraphique), Christophe Moure (Direction musicale) et le groupe de danses et Gamelan de Pantcha Indra

 

Présenté dans le cadre de la programmation de l'Auditorium Guimet - Musée National des Arts Asiatiques

 

 

Les danses et musiques de la région de Java centre font partie des grandes traditions artistiques savantes de l’Indonésie. Ces traditions palatines (de cour) ont d'abord attiré l'attention par leur extrême raffinement mais aussi par la richesse d’élaboration de leur structures, comparables en ce point aux musiques et danses classiques occidentales.

Les danses et musiques javanaises dites savantes se sont également beaucoup nourries des répertoires traditionnels populaires et il n'est pas rare de retrouver des formes et des influences de ces traditions dans les arts de la cour et vice versa.

Le groupe Pantcha Indra sera formé pour cette soirée d'une quinzaine de musiciens et de quatre danseurs solistes réunis autour d'un gamelan, instrument monumental et collectif, emblématique des musiques indonésiennes. Danses masculines ou féminines, tantôt raffinées ou guerrières, dialogue permanent entre les formes savantes et les formes populaires, ce spectacle propose une découverte de la grande diversité des musiques et danses de Java.