​© 2019 by LES ATELIERS DU MONDE

Résumé des objectifs 

 

  • sensibiliser les élèves au patrimoine, à la culture et la langue régionale

  • ouvrir leur champ culturel en les sensibilisant à d'autres cultures, d'autres sonorités linguistiques, pouvant avoir des liens insoupçonnés avec la culture locale : s’ouvrir ainsi à l’Autre et accepter ce qu’il est par la danse et la musique, c’est ouvrir de nouvelles fenêtres sur le monde pour y faire entrer d’avantage de tolérance

  • favoriser une éducation artistique alliant des compétences musicales et corporelles

  • Partant d’un mouvement commun , les élèves développent leurs créativité personnelle : plutôt que de simplement reproduire le mouvement, l'objectif est qu'ils se l'approprient afin qu'ils le vivent non pas en tant que mimétisme mais en tant qu'expérience personnelle. Le travail de corrélation musique/danse participe à cette approche.

  • Aborder la notion de groupe (danse collective) et d'individualité (exploration individuelle du mouvement)

 

 

Projet Musique & Danse

Rencontres et dialogues : Découverte de musiques et danses traditionnelles, du Nordeste brésilien à l'Occitanie française.

 

avec Carlos VALVERDE

Travail rythmique :

 

Permettre aux élèves, par une approche très ludique, d'explorer les différents rythmes du bal forró et du balèti occitan à travers la percussion corporelle et les pas de danse, et explorer les dialogues existant entre les deux .

 

Différents rythmes seront abordés et mis en dialogue :

A travers le bal forro :

  • Le rythme considéré comme fondateur est le baião, formalisé et rendu célèbre par la plus grande figure de l’histoire du forró : Luiz Gonzaga. Le terme est issu de l’expression « baiar », forme populaire de « bailar » (« faire le bal »). Ce rythme binaire est inspiré de celui des bandas de pifanos traditionnels. Ce sont des groupes de flûtes et percussions eux-mêmes issus du métissage entre chants indiens, rythmes africains et marches militaires européennes.

  • Très apprécié aussi des danseurs, le xote se danse tête contre tête, les yeux fermés, en exécutant en synchronisme des pas glissés selon la formule consacrée « dois pra cà, dois pra là » (« deux pas par ici, deux pas par là »). C’est dans le répertoire du xote qu’on trouve les plus belles mélodies.

  • Il existe aussi une multitude de variantes régionales et d’inventions personnelles des musiciens qui utilisent régulièrement d’autres rythmes nordestins. Tel est le cas de notre artiste-intervenant qui inclut dans ses rythmes de prédilection, la ciranda et le côco. La ciranda est une danse populaire chantée dont le domaine de prédilection est celui de l'univers infantile de danse de ronde. Avec une influence africaine, le côco est une danse accompagnée de chants et exécutée en paires, en files ou en cercles pendant la période de fêtes populaires du littoral et du sertao du nord-est brésilien.

 

A travers le balèti occitan :

  • Il existe différentes variantes d'une même danse nommée rondeau : rondeaux en chaîne et rondeaux en couple. Ce sont des danses mixtes, en chaînes ouvertes, dessinant des cercles dans le sens des aiguilles, accompagnés « à la voix » par les danseurs eux-mêmes et/au aux instruments.

  • Les bourrées quand à elles sont originaires du grand Centre de la France et se présentent comme des danses chorégraphiées avec différentes configurations (en couple, en ronde, en « carré », en lignes...). Elles sont dansées sur des musiques à 2 ou 3 temps, voire en improvisation.

  • Les rondes du Quercy, les scottish seront également des rythmes qui seront abordés

 

Travail mélodique et imbrication chant/danse

 

Aborder les répertoires de chants à danser propres au bal forro et au balèti occitan à travers des chants simples qui seront travaillés selon le principe de l'oralité, à l'oreille et de manière ludique, permettant aux enfants d'explorer les sonorités des langues portugaises et occitanes et de chercher (et trouver!) leur propre voix au sein du collectif chantant.