​© 2019 by LES ATELIERS DU MONDE

© David Horsman

SAMEDI 28 JANVIER 2017 

DE 10h00-15h00

Centre culturel des Mazades

Petit Théâtre

10 Avenue des Mazades, 31200 Toulouse

M° Minimes - Claude Nougaro

 

Participation LIBRE ET CONSCIENTE

Dans la limite des places disponibles

Réservation préalable obligatoire

 

Voir Modalités de participation

Télécharger formulaire d'inscription

DANSER...RÉSISTER!

Danses et chants ouïgours (Asie centrale)

avec Mukaddas Mijit

 

Comme leurs voisins turcs, les ouïgours appartiennent à une culture centre-asiatique ancienne. Ils possèdent des répertoires musicaux riches, ainsi que des danses fascinantes. Zoroastrisme, Manichéisme et finalement Islam ont laissé, à tour de rôle, leur empreinte dans la culture artistique ouïghoure.

Cet atelier-rencontre offre une première occasion à Toulouse de découvrir cette culture encore méconnue du public. À partir de son propre vécu de la danse et du chant traditionnels ouïgours, l’artiste-chercheuse Mukaddas Mijit lance une invitation pour réfléchir ensemble sur les significations de la danse et du corps traditionnels, et son imbrication avec le chant. Cela sera l’occasion de questionner leur utilisation dans les revendications identitaires et culturelles, ainsi que leur interaction avec d’autres cultures et espaces loin de leur contexte habituel.

Mukaddas Mijit a été formée depuis son plus jeune âge  à la danse ouïgoure ainsi qu’à la musique classique.  La jeune femme a étudié durant quatre ans la danse ouigoure à l’institut de la danse de Xinjiang auprès des plus grands maîtres de la danse ouïgoure de la région. Depuis qu’elle est arrivée en France, elle poursuit ses études en ethnomusicologie jusqu'à l'obtention de son doctorat. Ses recherches portent sur la musique et la danse ouïgoures afin d’approfondir ses connaissances sur cette culture peu étudiée. Au fil des années, elle a développé une pratique  qui cherche à explorer les significations profondes et spirituelles des gestes dansés. Elle mène des recherches sur l’émotion que ces gestes provoquent chez l’artiste et son public.